à l'horaire

author

Groupe de travail ouvert sur les cultures traditionnelles et les langues autochtones

Le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) est un organisme non-gouvernemental à but non lucratif dédié aux traditions orales et à la culture traditionnelle en général. Il agit à titre d’organisme conseil dans le cadre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Depuis ses débuts en 1993, le CQPV comprend un siège réservé sur son conseil d’administration à un minimum d’un.e représentant.e issu.e des Premières Nations ou des Inuits, siège qui a été réaffirmé lors des États généraux du patrimoine immatériel en 2014. Une volonté a été exprimée de procéder à une consultation sous forme de groupe de travail des membres des Premières Nations et des Inuits relativement à divers dossiers citoyens et gouvernementaux les concernant, dans le cadre des différents groupes de travail ouverts du Rassemblement patrimoine vivant 2018.

Plusieurs plans et politiques gouvernementaux récents comprennent des objectifs liés aux langues et aux cultures des Premières Nations et des Inuits. Le plan d’action qui accompagne la nouvelle politique culturelle du Québec Partout, la culture prévoit notamment « l’adoption de mesures particulières concernant les pratiques culturelles traditionnelles autochtones ». La réunion du groupe de travail permettra de consulter les principaux intéressés ainsi que d’évaluer les retombées concrètes de certaines mesures déjà engagées. Elle permettra, de façon plus large, de voir de quelle manière les éléments du patrimoine vivant des Premières Nations et des Inuits peuvent servir à la réappropriation de la culture et des langues, aux efforts de réconciliation ainsi qu’au développement économique (artisanat, médecine par les plantes, sudation, contes, chasse, pêche, chansons traditionnelles…). Elle permettra d’envisager les actions à poser pour atteindre les objectifs de la convention UNESCO de 2003 & autres instruments internationaux à l’approche notamment de l’année internationale des langues autochtones (2019).

Ordre du jour proposé

  1. Mot de bienvenue
  2. Présentation des participants du panel et tour de table sur les réunions récentes autour du thème proposé
  3. Les objectifs de la convention UNESCO de 2003 & autres instruments internationaux
  4. L’inventaire du patrimoine immatériel des Premières Nations
  5. Quelles actions poser pour le plan d’action de la politique culturelle Partout, la culture?
  6. Quelles actions adopter avec le nouveau Plan d’action gouvernemental du Québec pour le développement social et culturel des Premières Nations et Inuits (Faire Plus, Faire Mieux, Axe 2)?
  7. Les conseils de bande devraient-ils identifier légalement des éléments du patrimoine immatériel ?
  8. Quelles actions à poser pour 2019, année des langues autochtones ?
  9. Comment, de façon plus large, les éléments du patrimoine vivant des Premières Nations et des Inuits peuvent servir à la réappropriation de la culture et des langues, aux efforts de réconciliation ainsi qu’au développement économique ?
  10. Propriété intellectuelle et patrimoine immatériel: un cas non résolu
  11. Varia

Participants attendus: artistes, artisans, chercheurs, représentants et intervenants concernés
Animatrice : Katharine Turvey, chargé de programme Culture, Commission canadienne pour l’UNESCO
Rapporteuse : Marie-Ève Vollant, directrice Innu-Aitun, Institut Tshakapesh

Lectures utiles préalables